Courir pour se découvrir

La course et le débutant

Depuis les dernières années, plusieurs nouveaux adeptes se sont mis à la pratique de la course à pied. Pendant que quelques-uns ont trouvé le tout facile, pour d'autres, la difficulté rencontrée a été plus grande.

On a tendance à lire et à entendre que la course est un sport accessible et que tout le monde peut arriver à en faire la pratique. Cependant, comme bien des sports, il est important de s'y initier progressivement et de ne pas sauter d'étapes. La différence avec la course c'est que l'on est livré à soi et que souvent cela nous amène à toujours vouloir progresser et surtout de vouloir le faire rapidement. Le fait d'être pressé à s'améliorer amène bien des gens à se blesser ou se décourager.

On dirait qu'il est difficile à croire que la course n'est pas si simple que ça pour quelqu'un qui n'en a jamais fait la pratique. En effet, car quand on voit des coureurs plus habitués qui ont l'air de flotter en courant et qui en plus parlent entre eux en la pratiquant, plusieurs se disent qu'eux aussi vont se mettre à la course, que c'est facile. 

Il est précieux de se rappeler qu'il ne faut pas oublier que la course est un sport d'impact et à mouvements répétitifs, donc qui peut avoir des conséquences selon la fréquence à laquelle on s'y adonne et aussi selon la technique de course que l'on adopte. Pour chaque personne qui s'initie à un nouveau sport, il y a un rythme de progression à respecter et c'est souvent ce dernier qui est négligé. Donc la course est certes un sport accessible, mais qui doit être amorcé du bon pied.

Dans un premier temps, pour ceux qui veulent s'initier à la course, il serait d'abord pertinent de s'initier à une pratique de la marche, ensuite à de la marche rapide, et ce, à raison de quarante minutes par séances, trois fois par semaine. Ensuite, il sera possible d'introduire la course à vos séances d'entraînement. Ainsi, pour les sédentaires la meilleure option n'est pas de courir, mais de marcher pour ensuite passer à la course.

Pour bien progresser en course à pied, on doit pouvoir travailler avec différents types de vitesse. Il en va donc de même avec les gens qui s'y initient. La course doit être alternée à la marche, ainsi le risque de blessures diminue et on s'assure de progresser. La marche permet de diminuer les impacts et de récupérer. Pour s'assurer de partir du bon pied, il vaut la peine de suivre un plan qui alterne la marche et la course, puis qui vous guidera dans chacun de vos entraînements. Plusieurs de ces plans sont disponibles sur Internet ou dans des livres de course à pied, mais il y a toujours la possibilité de se faire suivre par des entraîneurs privés. 

N'oubliez pas que de courir est votre objectif, donc se presser à faire de longues sorties de course et courir vite ne devrait pas vous décourager si vous n'y arrivez pas, mais vous motiver à simplement courir librement.

Bref, si vous voulez apprécier la course à pied et que sa pratique demeure au cœur de votre vie, votre meilleure alliée est certes la patience. En course à pied, la course a un rythme qui est unique à chacun, il est donc important de le respecter et de le suivre.